Vous cherchez donc des cours, exercices et fiches de révision sur la licence EEA ? Vous êtes bien tombé !

Les clés de la réussite ?

En effet, la licence EEA est assez théorique et elle demande du travail pour l’obtention du diplôme. Premièrement, je vous engage à aller lire et relire chacun de mes articles de cours écrits par mes soins. Ensuite, je crée des fiches de révision basées sur plusieurs cours, exercices de travaux dirigés et contrôles. Pourquoi ? Afin de vous faire économiser du temps à chercher les éléments essentiels et les exercices récurrents dans vos différents cours, travaux dirigés et livres.

Enfin, je vais vous donner toutes les clés nécessaires pour réussir sans trop de difficultés. Tout d’abord, recevez immédiatement et gratuitement vos premiers cadeaux.

Recevez IMMEDIATEMENT et GRATUITEMENT

des fiches de révision

des annales

un accès au groupe privé

une notification lors de chaque publication d’article de cours

Rémi Fonvieille - auteur Licence-eea.fr Je suis en L3 EEA et j’adore partager ce que j’apprends, le blogging est tout nouveau pour moi, je suis débutant en la matière mais je travaille beaucoup dessus pour m’améliorer et pouvoir vous donner les meilleurs conseils en la matière.
Rémi Fonvieille – créateur mais aussi auteur de Licence-eea.fr


La licence Electronique, Energie électrique et Automatique est récente et pas vraiment connue aux yeux de tout les étudiants. Maintenant, nous allons voir :

  • à qui s’adresse la licence EEA
  • ce qui est au programme de la licence EEA
  • comment obtenir sa licence EEA
  • que faire après une Licence EEA

.

.

A qui ?

.

.

Puis-je candidater ?

La licence Électronique, Énergie électrique et Automatique s’adresse à tout les étudiants souhaitant étudier l’électronique, l’automatique, la physique, la programmation, les mathématiques, etc…

La licence EEA a pour but de former les étudiants dans l’optique d’une poursuite en master EEA pour devenir cadre. D’ailleurs, le CMI (Cursus Master en Ingénierie) complète une formation du cycle Licence-Master par l’ajout d’UE spécifiques exclusivement accessible dès la L1. Suite sa formation en master EEA, l’étudiant en question exerce la profession d’ingénieur sans pour autant avoir fait d’école et avoir donc de diplôme le prouvant. Par contre, si le métier de technicien vous intéresse beaucoup plus que celui d’ingénieur, il est également possible de s’orienter vers une L3 professionnelle après une L2 EEA.

.

Candidater en L1

Tout d’abord, pour candidater en première année (Licence 1), il faut être titulaire d’un baccalauréat (peu importe lequel) ou d’un Diplôme d’Accès aux Études Universitaires (DAEU). En L1, la majorité des étudiants viennent d’un BAC S mais certains viennent également de BAC technologiques. Notons que les bacheliers scientifiques ont beaucoup plus de facilités comparé aux autres bacheliers généraux, technologiques et professionnels. De même, les bacheliers scientifiques ont une méthode de travail et des notions de mathématiques permettant d’être plus « à l’aise » que les autres étudiants venant d’horizons différents. Mais avec de la détermination et du travail, le retard mathématiques sera surmontable.

.

Candidater en L2-L3

Ensuite, pour candidater en deuxième et troisième année (L2/L3), il faut être titulaire d’une L1 ou d’une L2 EEA. Enfin, si ce n’est pas le cas, le dossier d’admission doit être examiné par la commission pédagogique de la licence eea pour :

  • les étudiants titulaires d’un BTS, d’un DUT ou ayant validé une première année (60 crédits) dans une autre mention de licence
  • les étudiants inscrits en CPGE externes qui, pour des raisons d’adaptation, de format d’études,… souhaitent interrompre en cours ou en fin d’année leur cycle préparatoire peuvent intégrer à chacun des semestres de la première ou de la deuxième année de licence

Ainsi, après examination, l’équipe pédagogique jugera d’envoyer l’étudiant en L1, L2 ou L2.

Enfin, dans le cas où vous êtes en activité professionnelle, en recherche d’emploi ou si vous avez interrompu vos études initiales depuis plus d’un an, vous pouvez également accéder à la licence EEA. Mais vous relevez alors du statut de stagiaire de la formation continue pour vos études.
Vous pouvez aussi accéder à cette formation par les différents dispositifs de validation des acquis (VAE, VES, etc).

.

La charge de travail est-elle surmontable ?

La charge de travail est bien évidemment surmontable mais tout va dépendre de votre niveau. Si vous venez d’un BAC général, vous serez sans doute plus à l’aise avec la théorie qu’avec la pratique du fait notamment que les bacheliers généraux n’ont pas touché aux circuits électriques depuis un bon bout de temps. Par contre, si vous venez d’un BAC technologiques et professionnel vous serez plus à l’aise avec la pratique qu’avec la théorie suivant votre formation initiale.

Ensuite, l’étudiant en licence EEA, doit être autonome dans son travail, il doit apprendre si ce n’est pas fait, à travailler seul. Il doit apprendre à faire et refaire les différents exercices des travaux dirigés et des travaux pratiques dans le but de les maîtriser. Également, la charge de travail augmente naturellement d’année en année dans l’optique de continuer en master.

.

.

Quoi ?

.

.

Programmes variés

Le socle de matière abordé est assez large et varie quelque peu suivant les universités en fonction de l’objectif visé. Par exemple pendant ma L3 EEA, j’ai eu une Unité d’Enseignement (UE = matière) sur le plasma uniquement parce que mon université est en relation avec une autre université plus grande (Paul Sabatier). Cela permet donc aux étudiants qui veulent continuer en master concernant le plasma d’avoir des connaissances que d’autres étudiants d’horizons différents n’ont pas forcément. Ainsi, pour ma part cela ne m’a pas réellement apporté grand chose.

.

Exemples de matières abordés

Ensuite, pour bien comprend ce dont vous allé être amené à étudier, voici quelques liens vers les syllabus de différentes universités :

Voilà des exemples parmi tant d’autre de cursus de licence EEA. Même si le nom des matières diffère d’une université à une autre, les compétences visés sont les mêmes. Tout dépend des options que l’université propose. De même, l’avantage de la licence EEA est qu’elle ne propose pas que des travaux dirigés (théorie), elle propose également des travaux pratiques (pratiques) ainsi que des projets permettant de mettre en œuvre les différents procédés appris en TD.

.

.

Comment ?

.

.

Tout d’abord, une année universitaire se divise en semestre de début septembre à mi-mai (sans compter les rattrapages). Un semestre est ainsi composé de plusieurs unités d’enseignements réparties sur l’ensemble de la semaine du lundi au vendredi. Le jeudi après-midi étant souvent balisé pour les étudiants.

Suivant les différentes unités d’enseignements, les contrôles peuvent être continus, terminaux ou même les deux. Et pour valider une unité d’enseignement, il suffit d’avoir la moyenne. Attention, certaines UE sont regroupés, donc si la moyenne est inférieure à 10, l’UE n’est pas validé.

Remarque : Certaines UE comme les UEO ne sont pas compensables, donc doivent obligatoirement être validés sous peine de ne pas valider le semestre.

Ensuite, pour valider un semestre, il suffit d’avoir la moyenne générale (les unités d’enseignements peuvent se compenser entre-elles). Et pour finir, pour valider son année, il suffit d’avoir la moyenne générale (les semestres peuvent également se compenser entre-eux.).

Enfin, dans le cas où le semestre n’est pas validé, il faut allé au rattrapage pour rattraper les matières invalidés et valider son semestre. L’assiduité dans le travail, la régularité, la ponctualité, le présentiel et le fait d’être volontaire sont des facteurs importants à ne pas négliger car ils peuvent jouer sur les quelques points manquants à une mention, une validation ou une lettre de recommandation.

.

Recevez IMMEDIATEMENT et GRATUITEMENT

des fiches de révision

des annales

un accès au groupe privé

une notification lors de chaque publication d’article de cours

.

.

Et après ?

.

.

La première option d’orientation se fait en L2, il est possible de se diriger vers une L3 professionnelle.

Ensuite, la seconde option d’orientation, se fait en L3, il est possible de se diriger vers un master ou une école d’ingénieur. Dans le cas du master EEA, d’après la récente loi, les étudiants sont triés suivant leur dossier et non admis de droit comme cela était le cas les années précédentes. C’est un mal pour un bien car lorsque vous êtes inscrit en master EEA, vous êtes admis de droit à la deuxième année de master. Les années précédentes, vous étiez accepté de droit en master EEA (trop cool) mais la deuxième année de master, vous étiez trié et si vous n’étiez pas accepté, vous n’avez plus rien…